Les annonces du ministre Blanquer sur le BAC

Le mercredi 14 février 2018, le ministre a confirmé les principaux axes du rapport Mathiot, concernant le lycée et le baccalauréat.
Le nouveau bac et le nouveau lycée répondent à l’injonction présidentielle de faire des économies grâce à un plan de coupes budgétaires jamais vu dans la fonction publique.
Vous trouverez en pj le communiqué du SNFOLC national reçu en fin d’après-midi.
D’ores et déjà des assemblées générales de collègues sont prévues en intersyndicale (FSU, CGT, FO) dans le département (aujourd’hui 15 février lycée Colbert Lorient) en vue de préparer la journée du 22 mars, réunissant toute la fonction publique.
Nous préparons  le rapport de force en organisant des HIS et des AG dans les établissements afin d’organiser la riposte.
Publicités
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Pour adhérer

En pièce-jointe, vous trouverez la fiche d’adhésion pour l’année 2018, à renvoyer au syndicat.

Vous pouvez faire jusqu’à 12 chèques, en marquant au dos la date à laquelle il doit être retiré.

Ficheadhésionannée 2018 (1)

Publié dans Adhésion | Tagué | Laisser un commentaire

TOUS EN GREVE LE 6 FÉVRIER

Une large intersyndicale appelle à la grève dans le Morbihan contre :

– La nécessité de travailler tout au long du parcours au lycée à une orientation choisie,
construite, accompagnée et évolutive avec les moyens humains et financiers nécessaires.
– Le maintien du baccalauréat comme diplôme national et 1er grade universitaire, garantissant
-l’accès de toutes et tous les bachelier.e.s sur tout le territoire aux filières post-bac et aux
établissements de leur choix.
– L’exigence d’ouverture massive de places supplémentaires en 1er cycle post-bac et le refus de toute sélection à l’entrée de l’université.
– Le refus de l’instauration de blocs de compétences en lieu et place des diplômes et des
qualifications.
– L’abandon du projet de loi sur 1er cycle post-bac et du plan « étudiants » qui l’accompagne

RDV : appel intersyndical du Morbihan grève 6 février

à 10h devant l’UBS Lorient

à 10h30 Vannes, La Rabine

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

TOUS EN GRÈVE LE 1er FÉVRIER CONTRE LA REFORME DU BAC

Notre syndicat a été reçu aujourd’hui par le ministre Blanquer sur la réforme du baccalauréat, du lycée et le plan « étudiants » (voir communiqué en pj)


Nos revendications sont très claires:

1- le rapport Mathiot s’appuie fondamentalement sur Parcoursup et ainsi casse le baccalauréat en tant que premier grade universitaire
2- le rapport Mathiot propose une quasi complète autonomie des établissements où conseil d’administration et conseil pédagogique seraient maîtres d’oeuvre.
3- le rapport Mathiot, c’est 40% de contrôle continu transformant le baccalauréat en diplôme maison
4- le rapport Mathiot c’est la concurrence entre les disciplines et les établissements, l’épée de Damoclès permanente sur les heures disciplinaires et les postes
5- le rapport Mathiot, c’est la semestrialisation du lycée avec tous les dangers qui en découlent sur la scolarité des élèves et le statut des personnels.

Les collègues n’en veulent pas. Le ministre doit écouter les personnels et renoncer à la réforme.

Partout en France, lors d’assemblées générales, les collègues FO, FSU, CGT, SUD prennent position contre la réforme du bac, la réforme du lycée et le plan « étudiants ». Partout en France, le étudiants, les personnels du supérieur, prennent position contre ces contre-réformes.(le dossier Bac en pj détaille précisemment les contenus et les enjeux de la réforme).


Dans le Morbihan, les collègues (FO, SNES) du lycée Victor Hugo d’Hennebont ont décidé de se mobiliser. certains seront en grève dès jeudi 1er février. C’est également le cas du lycée Colbert de Lorient. Les collègues (FO, SNES) se mobilisent sur les mêmes mots d’ordre pour le 1er et le 6 février.
La première riposte a lieu jeudi 1er février. Nous appelons les collègues à la grève avec les étudiants, les lycéens et les personnels de l’enseignement supérieur. Nous appelons au rassemblement à 11h30 devant la sous-préfecture de Lorient.
La réforme du baccalauréat, la réforme du lycée et le plan « étudiants » ne doivent pas passer!
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

RÉUNION DE CE MERCREDI 17/01 ANNULÉE

Et reportée à mercredi prochain : 24 janvier.

La grippe fait des ravages….

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

RÉUNION D’INFORMATION SUR LE PLAN LYCÉE : mercredi 17/01 à 15h30

Compte-tenu des attaques nombreuses dont notre profession est la cible et surtout des menaces sans précédant qui pèsent sur le baccalauréat et les diplômes nationaux, nous vous incitons fortement à participer à la prochaine réunion de bureau du snfolc56 , qui sera exceptionnellement ouvert à tous les syndiqués.


Nous serions  toutes et tous impactés, professeurs de lycées et de collèges, COP, CPE,  si le plan étudiants et la réforme du baccalauréat devaient  voire le jour.


Outre la négation du droit de chaque bachelier à s’inscrire dans la filière de son choix, les nouvelles modalités prévues par le gouvernement auraient des conséquences graves sur nos conditions de travail:
– généralisation du contrôle continu
– annualisation du service des enseignants
– réduction du volume d’heure d’enseignement
– menaces sur des dizaines de milliers de poste, les disciplines et les options (un abaissement des horaires en lycée qui conduirait à supprimer environ 25 000 postes…)

Une journée de grève est d’ores est déjà prévue le 1er février 2018.

Nous comptons sur votre présence mercredi 17 janvier à partir de 15h30 à l’UD FO, boulevard Cosmao Dumanoir à Lorient afin de faire le point sur cette situation très préoccupante.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’ÉDUCATION REJETTE LE PLAN ÉTUDIANT

Lors du CSE du 18 décembre 2017, la position commune exigeant l’abandon du plan étudiants ( FNEC FO FP, CGT, FSU, SUD, UNEF, UNL) a été réaffirmée.
Les votes ont été les suivants:
-pour (22 voix) : SNALC, UNSA, SGEN- CFDT, FCPE
-contre (31 voix) : FO, FSU, CGT, UNEF, Solidaires, SUD éducation
Les professeurs ne veulent pas être acteurs de la sélection à l’université.
Les professeurs revendiquent:
–  l’abandon du projet de loi sur 1er cycle post bac et le plan étudiants qui l’accompagne.
–  le maintien du baccalauréat comme diplôme national et premier grade universitaire.
En pj, vous trouverez le communiqué SNFOLC du 18 décembre : 01 plan etudiants
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

RÉUNION D’INFORMATION : PPCR

Ce mercredi 13 décembre 2017, à partir de 15h30, nous organisons à Lorient et à Vannes deux réunions d’information sur les changements sur nos évolutions de carrière  (reclassement, inspections,…) avec l’application de PPCR dans l’éducation nationale.
Ces réunions sont ouvertes à tous les collègues de tous les établissements scolaires qui peuvent venir avec leurs document. 

RDV :

-Lorient : UD FO 56 : 80 boulevard Cosmao Dumanoir (06 73 52 27 45)

-Vannes : UL FO 56 : 21 rue des tribunaux (06 73 52 27 45)

Reclassement:grades/indices/salaires/inspections/entretien de carrière/accompagnement….

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Réforme du baccalauréat, c’est maintenant!

LA REFORME/CASSE DU BACCALAURÉAT ET LE « PLAN ÉTUDIANTS »QUI EST EN FAIT « LA FIN DE LA GARANTIE A POURSUIVRE DES ÉTUDES A L’UNIVERSITÉ POUR LES BACHELIERS » SONT DEUX CONTRE REFORMES LIÉES.

Pour le snFOlc , il n’est pas question d’accepter ces contre- réformes. La bataille est engagée!

  • On accuse l’examen du baccalauréat d’être responsable de l’échec de 40% des étudiants en première année de licence. C’est oublier que le décret de 2014 a mis fin au redoublement et a laissé les familles décider du passage en classe supérieure. C’est oublier que la réforme Chatel des lycées a supprimé les dédoublements et des centaines d’heures disciplinaires.
  •  On accuse l’examen du baccalauréat de coûter trop cher. L’organisation des épreuves serait un « crève budget ». Considérez-vous être payés à ne rien  faire quand vous surveillez les épreuves, vous portant garants du bon déroulement de celles-ci? Considérez-vous que vous êtes payés à ne rien faire quand vous corrigez les copies des candidats?
  • On accuse le baccalauréat d’être trop lourd. Réduire l’examen à 4 épreuves serait un bon moyen de faire disparaître un bon nombre de disciplines, car pourquoi proposer des matières dans un  lycée si les candidats au baccalauréat ne les présentent pas à l’examen?
  • On prétend que la solution est le passage au contrôle continu. Que pensez-vous du crédit que l’on peut apporter au DNB dont 5/8 sont désormais validés par le contrôle continu? Un DNB otenu avec mention très bien a-t-il la même valeur quel que soit  l’établissement dans lequel il a été obtenu?

  • Le baccalauréat ne deviendrait qu’une simple certification et non plus un diplôme constituant le premier grade universitaire. Quelles conséquences sur les conditions d’emploi et les salaires des futurs « bacheliers »?
    L’échelle de qualification Bac +1, Bac +2…participe  jusqu’à présent à la réglementation de l’accès à l’emploi.
    Un diplômé Bac+3 a le droit, par exemple, de se présenter à des concours de la fonction publique de catégorie A.
    Dans le secteur privé, un jeune diplômé se voit attribuer une rémunération en fonction de sa qualification.
    Jusqu’à présent, le baccalauréat ( +1,+2…) est garant d’un salaire minimum.

    A quel salaire minimum pourront prétendre les jeunes, si le baccalauréat disparait? Quelles garanties auront-ils?
    Tout cela est dans la même logique que la casse du code du travail orchestrée par la loi El Khomri et les ordonnances Macron/ Pénicaud.

  • Quant aux tâches supplémentaires qui vont être demandées dès à présent aux collègues, elles sont inadmissibles.
    Inadmissibles, d’une part, car les professeurs et les chefs d’établissements devront décider de la filière dans laquelle l’élève pourra s’inscrire à l’université alors que jusqu’à présent l’obtention d’un baccalauréat garantissait l’accès à n’importe quelle filière.
    Inadmissibles, d’autre part, car les professeurs vont avoir une surcharge de travail monstrueuse pour laquelle ils ne seront pas payés (fiches d’orientation à remplir pour chaque trimestre, deux semaines de l’orientation à organiser, fiches « avenir », rendez-vous avec les parents…, voir le calendrier et le vademecum en pièces jointes). Les missions qui vont leur être demandées dans les 15 jours à venir sont des missions qui reviennent aux COP or ceux-ci sont attaqués dans leur statut et des dizaines de CIO sont fermés!
    Il leur sera demandé dans la nouvelle formule du bac de préparer et de faire passer de A à Z les épreuves en cours d’année comme cela est déjà le cas en langues vivantes.

    Enfin, même si le vademecum  Accompagner les lycéens vers l’enseignement supérieur n’a rien de réglementaire, c’est-à-dire n’est pas une loi et que donc rien n’oblige aucun d’entre nous à s’y conformer.
    Même si un chef d’établissement n’a pas le droit d’imposer la fonction de professeur principal à un collègue, notre réponse doit être collective et notre combat organisé, car la mise en place de la réforme du bac risque de prendre la forme de pressions individuelles permanentes dans le nouveau contexte de la réforme de l’évaluation et des entretiens de carrière.
    Nous organisons dès à présent des réunions d’information syndicale dans les établissements et prioritairement dans les lycées du département.
    Nous vous contacterons dans les prochains jours pour nous mettre d’accord sur une date.

    Le snFOlc56 s’engage
    – pour la défense du baccalauréat comme premier grade universitaire avec épreuves ponctuelles, nationales et anonymes dans toutes les disciplines.
    – pour le retrait du « plan étudiants »
    – pour le maintien de toutes les voies, filières et disciplines
    – pour le rétablissement des dédoublements nationaux, des horaires disciplinaires supprimés par la réforme Chatel
    – pour la création des postes nécessaires.

A LIRE ABSOLUMENT :

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Appel à la grève le 16/11/2017

L’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires et UNEF appelle à une journée de grève et de manifestations le jeudi 16 novembre 2017 contre les ordonnances Macron-Pénicaud dont nous continuons à demander le retrait.


Plus globalement le projet destructeur de la politique du gouvernement doit être stoppé. Demain c’est l’assurance chômage, la formation professionnelle, les universités, les retraites.

PUBLIC/PRIVE, NOUS SOMMES TOUS CONCERNES

Vous trouverez en pièce jointe l’appel intersyndical de l’UD.

Rendez-vous :

Lorient Cosmao Dumanoir 10h30

Vannes la Rabine 10h30

APPEL_INTERSYNDICAL_du_MORBIHAN

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire